[Anime] One Outs : Fuck Yeah!

Comme vous avez pu le constater, je suis en vacances donc j’ai pu reprendre (un petit peu) le visionnage d’animes. Même si avec la Coupe du monde, Wimbledon et Runes Of Magic, c’est quand même bien compliqué de trouver du temps.

Enfin bref.

Yeahhhh! Ouais! Mouais!

Attention, cet article est sponsorisé par l’association  » NSFV  » aka No Spoil For Vous!

J’en ai donc profiter pour terminer One Outs. Quoiquesse? Une petite fiche afin de savoir de quoi ça parle. (merci Animeka et MAL de m’éviter de réflechir, il fait trop trop chaud ><)

Titre original : One Outs ~ Nobody wins, but I!

Année de production : 2008/2009

Studio : Madhouse.

Durée : 25 épisodes de 25 minutes chacun.

Synopsis : One Outs… Il s’agit en fait d’un nom d’un jeu de baseball où s’affrontent batteurs et lanceurs dans un duel effrené, où le lanceur se doit de mettre « Out » le batteur par 3 strikes. C’est en se rendant sur l’ile d’Okinawa, pour un camp d’entrainement, que Hiromihi Kojima, joueur professionnel de l’équipe des Lycaons rencontrera le lanceur Tokuchi Toua : Roi du One Outs. S’en suivra alors un pari, mettant en jeu l’avenir de ces deux protagonistes…

Mon avis : Il m’arrive de regarder du baseball à la téloche (souvent quand je zappe xD) et je comprend pas tout. Autant j’arrive à comprendre le football américain, autant le baseball me laisse parfois perplexe.

Et ben avec One Outs, non seulement vous apprendrez le baseball mais vous apprendrez aussi à tendre des pièges à vos adversaires et à mener votre future équipe (sisi il y a des Raymond Domenech à l’intérieur de nous) à la victoire.

Tout commence avec la rencontre entre Hiromichi Kojima et Tokuchi Toua lors d’un camp d’entrainement des Lycaons, l’équipe de Kojima. Toua est en fait le meilleur joueur du jeu One Outs. Il s’agit de vaincre son adversaire à la batte en lancant trois balles dans la zone de strike (un petit carré blanc dans le One Outs) sans que le batteur la frappe . Vous l’aurez donc compris, Toua est lui un lanceur.

Suite à un pari entre Toua et Kojima – pour éviter le spouale je n’en parlerai pas – Toua intègre l’équipe. En signant son contrat, Toua met en place un deuxième contrant dont seul le directeur, le président et (son diable de majordome) son secrétaire sont au courant. Toua ne touchera pas de salaire mensuel mais s’il fait une élimination lors d’un match (élimination = 3 strikes) il gagne 5 millions de yens alors que pour chaque point perdu (l’équipe adversaire a marqué un point) il perd 50 millions de yens.

Mais le président est un gros radin; son seul but étant de faire des bénéfices même si son équipe doit en pâtir.

Ce type est un radin. Ah, je l'ai déjà dit?

Le problème : il a en face de lui le dieu, que dis je la classe personnifiée, Monsieur Tokuchi Toua.

Oups ceci est le dieu du Japon, Keisuke Honda.

Tokuchi Toua le vrai. Cette fois ci.

Tokuchi Toua est le maître des traps. Il est capable de déjouer tout les plans des adversaires, de faire déjouer les meilleurs joueurs de baseball des équipes de la ligue japonaise et même de vous motiver 23 joueurs d’une équipe de football (qui a dit que l’équipe de France??).

Pourtant, on se rend compte que Toua ne possède pas un niveau exceptionnel baseballistiquement (ça, c’est du mot) parlant. En effet, il ne peut pas lancer des balles à, plus de 134 km/h (ce qui n’est pas super super selon l’anime). Par contre, il excelle dans la manipulation de l’esprit. Il est capable de faire déjouer le batteur afin d’enchaîner les strikes et donc les éliminations et donc de gagner des pépètes en masse.

Rassurez vous, aucun animal n'a été maltraité dans cet anime.

Ainsi, et comme le président est un radin (encore?!) on assiste à un combat entre Toua et le président mais aussi entre Toua et les stars des autres équipes, Toua et les coachs, Toua à la montagne, Toua à la mer, toussa toussa…

Et le baseball dans tout ça? Les mots techniques sont expliqués par une voix off (présente régulièrement dans les épisodes) tandis que les situations compliqués sont expliqués via des schémas. Il est donc possible de regarder One Outs même si vous êtes une bille (enfin une ball ici xD) en baseball.

Le design? Les personnages sont assez bien réalisés, les scènes de baseball sont claires. Madhouse a fait le boulot quoi.

L’Ost? L’opening est excellent (« Bury » par Pay Money To My Pain), centré sur Toua, tandis que l’ending (« Moment » par Tribal Chair) est, lui, centré sur le baseball. Le reste des musiques colle bien aux différentes ambiances présentes tout au long des épisodes.

Conclusion : Une fois rentré dans le vif du sujet (après deux à trois épisodes), on se prend au jeu et on attend de voir de quelle façon Toua va déjouer les plans de ses adversaires et de son patron. Si vous aimez les animes où le héros déchire sa maman et surpasse tout le monde, n’hésitez pas One Outs est fait pour vous!

Asuza confirme, ça envoie du paté

Bon je vous laisse, Uruguay-Corée du Sud va commencer et pi j’ai du catch à regarder.

Ps : Kana a licencié Kuroshitsuji 2. J’espère qu’il y aura du simulcast.

Ps2 : J’ai (enfin) fini Lost. Fin potable. Sans plus.

Restez kyun~ , Aozora.

Advertisements

4 réponses à “[Anime] One Outs : Fuck Yeah!

  1. IcingSugar 26 juin 2010 à 18:51

    Je crois que la fangirl avait déjà parlé de cette série il y a un moment de ça, et elle avait eu un véritable coup de cœur pour elle. Ça pourrait être intéressant que je regarde, étant donné que ça fait deux avis positifs et que je ne sais plus quoi trop regardé, mais c’est vrai que le base-ball comme sujet de fond me rebute un peu. :S

    • Aozora 29 juin 2010 à 09:29

      Ouep elle en avait parlé dans un quelconque bilan et le synopsis m’avait bien alléché^^
      Sinon, Toua dégage un tel truc que des fois il t’arrive d’oublier qu’il fait du baseball pendant tout un épisode…

  2. Sirius 29 juin 2010 à 16:04

    Le genre de série qui déchire tellement que je ne peux qu’espérer une seconde saison. Il y a matière d’ailleurs Tokuchi n’a pas encore gagné le jackpot. Du base-ball totalement irréaliste comme on l’adore, infiniment mieux qu’un Ookiku Furikabutte trop terre-à-terre.

    • Aozora 29 juin 2010 à 17:25

      Je n’ai pas vu Ookiku, il faudrait que je teste cela. Ouais, Tokuchi bute et impose son caractère tout au long de la série.
      Pour une saison 2, ça serait une grande nouvelle et elle serait, à coup sûr, dans mes plan to watch.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :